Horizon partagé… à jamais à tes côtés
Petit Coucou 😉

Moi… en plein vide

Un besoin irrépressible d’être entouré m’envahi. Cette ouverture laissant entrevoir mon vide intérieur ne se veut cicatriser. Tout mes cris mes SOS partent dans l’autre puis ne laisse aucunes traces de mon désarroi, mon déchirement. Qui encore aujourd’hui noue mon estomac béant sur le pas de cette cuisine à l’abandon.

Au final tout le monde s’en fout

Un chuchotement me parviens: « Et moi je ne te suffit pas ? Je suis là tu sais, tu es pas seul ! ». Plus qu’un murmure il s’agit en fait d’un cri, un cri de crainte, un cri intense même. C’est dire si le trou est paralysant, même les aides qui me sont proposées ne me suffise pas.

Recroquevillé dans mes draps, une larme coule le long, ici bas.

La souffrance, très souvent déraisonnable, que les lamentations provoquent devient alors (par le miracle de la vie) le battement d’aile qui me manquait. Pour me perdre dans une autre vie. Une vie d’un amour éphémère cristallisé par ce texte

Prune

Sur le bar était inscrit « Retour en avant ». Drôle de nom. Mais interessant comme vision. Les murs extérieur entièrement noir scintillaient de par les paillettes disposées. Il semblait y avoir du monde. A tel point que le bruit des discussions masqué complètement la musique.

Et si je m’asseyais et subissais un peu le moment ?

Alors parcouru du frisson de l’évolution je pénétra dans l’antre de l’autre monde et m’installa à une table vide. Un serveur me demande: « Hello hello, tu prends quoi ? A moins que tu attendes quelqu’un ? A moins que tu sois seul ? »

J’ai vraiment l’air d’être seul dans toute cette foule ? Sérieusement ? … Oui à ce moment là je l’étais.

Après deux trois verres de Gin Tonic et quelques pintes je me précipita aux toilettes me sentant aussi rempli que soudain plus léger. Ce scotch que l’alcool applique sur ma cicatrice n’est que temporaire…

Et là j’entre en collision avec une jeune demoiselle d’a peu près mon âge. Elle m’engueule en me disant que je pourrais faire plus attention je lui rétorque la même chose. Puis pars me vider. Au sortir des toilettes, un peu dans le flou, je me dirige vers le vestiaire. Lorsque de ma main je tente de récupérer mon blouson, celle ci effleure une main. Celle de la jeune des toilettes. « Ah pardon ! Et désolé pour tout à l’heure. » je lui réponds que ce n’était rien que ce sont des disputes typiques de deux parisiens comme nous en soirée.

Au sortir du bar dansant me dirigeant vers la gare, celle-ci m’interpelle. « Hey, c’est quoi ton nom au fait je t’ai pas demandé ? Moi c’est Prune »

Parcouru par l’ivresse du moment mes sens embuée me rappelèrent cette ouverture en moi, toujours présente. Je me laissa porter par l’invitation à un verre. Nous discutâmes de tout de rien. Se laissant des moments de pauses entre deux regards, entre deux rires. Elle me plaisait. Se long cheveux bruns. Son visage longiligne. Son regard azur. Ses petits sourires. Apres une petite heure je décida de partir j’avais des cours le lendemain.

Le jour suivant dans ma boite aux lettres était écrit sur une carte papier crème: « Ce soir, c’est chez moi le verre 😉 »

Bien qu’ouvert n’oublions pas qu’il permet aussi de laisser passer la lumière. L’amour…

Merci à tous de m’avoir lu, j’espère que mon article vous aura plu si c’est le cas n’hésitez pas à vous abonner ( si ce n’est pas déjà fait ) et à effectuer un don pour participer à la vie du blog 🙂 Merci à vous vous êtes les meilleurs !

Unique
Mensuellement
Annuellement

Réaliser un don ponctuel

Réaliser un don mensuel

Réaliser un don annuel

Choisir un montant

€5,00
€15,00
€100,00
€5,00
€15,00
€100,00
€5,00
€15,00
€100,00

Ou saisissez un montant personnalisé :


Votre contribution est appréciée.

Votre contribution est appréciée.

Votre contribution est appréciée.

Faire un donFaire un don mensuelFaire un don annuel

2 Replies to “D’un simple battement d’aile”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :