La porte est ouverte … j’y suis enfin
Petit Coucou 😉

Et plouf ! Dans le bain !

(Description limite un peu fétichiste du quotidien d’un directeur artistique + lien affiliation bouquin qui décrit le quotidien d’un dirigeant)

Trop tôt pour les spectateurs de leurs propres vie, Julien Luxifulus s’éveille. Emmitouflé dans ses draps de soie il rêvasse quelques peu avant de saisir son livre de chevet. Un ouvrage sur les nouvelles stratégies de management dans le monde de l’art qui l’accompagne partout où il se déplace, il se réserve les romans pour la soirée. Une fois quelques notes prise il se lève nu comme un vers et dessine un croquis (histoire de garder la main). Prends une douche bien chaude. Enfile une chemise bleu ciel, son costume bleu marine, ses chaussures bien ciré comme il faut et s’enfile un café bien serré pour commencer la journée sur les chapeaux de roues.

Il lance dans sa dernière voiture de sport tout confort un podcast d’une émission littéraire qui lui a donné il y a de cela quelque temps le goût de la littérature et donc des milles et uns trésors qu’elle renferme (descriptions, voyages, personnages, intrigues, etc). A peine arriver que déjà sa boite mail affiche 234 mail non lu. En règle général celui-ci commence sa journée par effectuer un tour des locaux, saluer les différents directeurs puis son équipe. Il rejoint ensuite son bureau personnelle où son assistante et sa secrétaire l’attendent pour faire un point sur les problèmes et solutions rencontrés la veille, cela dure rarement plus de 15 minutes. Suite à cela son assistante lui rappel les divers échéances. Julien classe alors ses mails du plus urgent à l’inutile (soit presque 1h).

La journée peut alors commencer, un rapide cout d’oeil aux planning d’état d’avancement des équipes. Un peu de brainstorming sur des axes d’amélioration qui lui semble possible puis il rejoint avant le déjeuner l’équipe très talentueuse des avants-projets artistiques composés d’artiste-marketer de génie. L’idée de ce poste très atypique, d’artiste-marketer, lui est venu de l’analyse d’une adéquation flagrante du marché du travail. Très souvent on remarque que sur les postes types marketing digital on se retrouve avec des étudiants d’écoles de commerce assez scolaire doté d’une créativité limité et d’une maitrise des outils graphiques à la limite de l’amateur. Ainsi pour pallier à cela celui-ci à commander un rapport à une agence de consulting spécialisé dans le recrutement de jeunes talents. A l’issue de cette demande s’en est conclut une réalité quelques peu étonnante. Les artistes développant sans cesse leur créativité son des machines de production absolument superbe, d’autant que pour vivre de leur art ceux là développent automatiquement par nécessité une passion et une expertise dans la communication et la vente qui fait d’eux des génies du marketing digital. D’où le fait d’un besoin de recrutement important pour ses équipes d’artistes passionnés de marketing. Comme le directeur commercial l’a très justement félicité cette initiative conduit à une réduction du temps de productivité sur les MVP et donc à un gain conséquent de client. Artiste-Marketer = CROISSANCE.

Une fois son déjeuner de direction terminé il se retrouve avec le PDG pour y suivre la revu des objectifs et vérifié si ceux-là sont bien conforme à la vision donnée au début de l’année lors du comité exécutif. Dans le cas de Julien, c’est plutôt le cas comme l’atteste la courbe de croissance de sa prime, ses idées et son audace constitue un savant mélange pour son entreprise.

Vers 15h il est temps de basculer sur le PWT (Personal Work Time) attribué à tout les employés en fin de journée de manière à ce qu’ils développent leurs esprit d’entreprenariat pour leurs comptes et que s’ils ont besoin d’une assistance financière ou simplement de conseil qu’ils puissent s’entraider. Contrairement au système, dit conservateur, on remarque que la part d’engagement du salarié ne se reporte pas uniquement sur son projet quand il est développé mais bel et bien sur son job. Pour sa Julien rédige un livre sur le Management Stratégique dans le domaine de l’art ainsi que la rédaction d’article pour son blog d’art. Une fois les 20h passé celui-ci rejoint le directeur commercial ainsi que les Lead de l’équipe d’avant projet pour un verre et quelques discussions sur les innovations du moment. C’est leur moyen de transmettre les renseignements acquis lors des veilles entreprises pour les plans en cours de préparation. La plus part des avant-projets sont issus des RETEX Party.

Julien Luxifulus étant un directeur artistique appliqué et studieux rédige une fois rentré un rapport de réunion sur ce qui s’est dit lors de la soirée. Avant de dormir il reprends une douche lis un peu relis ses notes passés sur les RETEX avec des méthodes d’élimination ou de redondances dites renforcé pour déterminer les sujets d’importances.

Il arrose ses plantes, passe un peu de temps avec son chien, fais la vaisselle et un peu de rangement avant de poursuivre sa lecture du Désert des Tartares, de Dino Buzzati.

Se couchant sourire au lèvres près à conquérir de nouveaux marchés, à saisir de nouvelles opportunités tout en y insufflant sa vision.

L’instant d’après

Le bruit de la ville. Ces cohortes gens se pressant de rejoindre leur travail. Les métros et routes bondés. Tout cela je le concède m’a toujours quelque peu effrayé. Il n’y a pas de temps long. Tout doit se concrétiser dans la précipitation. Même nos besoins les plus primaires sont aujourd’hui contraint à cette rigueur: manger vite, dormir peu, rendre vite les livrables, délivrer une identité visuelle à un client en moins d’une demi journée. J’aime à contredire cette convenance par une touche de féminité: « Non le client n’est pas roi, la vraie reine n’est autre que notre vie ». Bon nombre de conservateur conviendront qu’il s’agit de la même chose toutefois à ceux-là j’y oppose un non catégorique. Car nos actions aussi structuré soient elles ont besoin de sens et donc si ceux là constitue uniquement la recherche du profit il y a là création d’une raison dite vide et très réductrice de ce que signifie la Vie.

Passons mes élucubrations je reconnais avec un peu de pratique qu’aujourd’hui la coutume du train train quotidien de tout un chacun me paraît grâce à toi accessible et … plaisant. Savoir qu’après tout ce temps perdu pour le « roi » je goûte au seul nectar qui lui est sincèrement refusé, Nous.

Je me rappelle on s’était rejoint le long d’un pont, tu étais dans mes bras on s’était raconté nos journées respectives. On avait été voir une boutique de mobilier d’intérieur. Le vendeur nous avait offert, de partager un thé au citron avec lui sur la terrasse qui surplombait le magasin. Encore amusé de sa blague sur les tournesol qui jamais sur le sol ne tourne nous nous étions dirigés vers un restaurant ambulant qui vendait de superbes nouilles japonaises aux boeufs et aux oignons. Le plat nous était servi dans un réceptacle en carton noir, les pâtes brillaient de milles feux dans cette obscurité orangée par la sauce du boeuf est des oignons visiblement pas étrangers l’un à l’autre tant mes papilles prenait le pas sur ma raison. Comme pour mettre à l’honneur l’éphémère de l’instant qui suivit nous nous agrippâmes là un l’autre dans un hôtel près de là. Nos mains se redécouvraient. Nous étions bel et bien au dessert. Un dessert qui oscillait du mur au bureau en passant par le lit et se terminant sous la douche. En toi je me sentis rassuré.

5h du matin fenêtre de la chambre ouverte, la ville est si calme lente. Endormie, ton esprit à d’autres aventures que moi, tu ne réalises pas ta vraie valeur. Tu es ma nouvelle horloge, qu’il convient de remonter de temps en temps. Pour le plus grands bonheur de mes papilles. Et surtout de mes pupilles bb 😉

Merci à tous de m’avoir lu, j’espère que mon article vous aura plu si c’est le cas n’hésitez pas à vous abonner ( si ce n’est pas déjà fait ) pour participer à la vie du blog 🙂 Merci à vous vous êtes les meilleurs !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :