C’est fou, non ?! Non.

Nouvelle estampe

Tout le long de la journée j’espérai que le temps accélère. Pour passer le temps face mon employée je simulais mon programme une fois rentré. Ranger la vaisselle, me poser avec un livre, continuer l’écriture de mes livres, gérer les mails de partenariat sur mon site. Peut être pourquoi pas jouer un peu à ce célèbre jeu de foot sur console. Ou bien pratiquer de la contemplation d’une couteusement accessible tel que la forêt Aokigahara, la foret des suicidés, c’est dire l’état d’ennui dans lequel j’étais. J’envisageai également mon repas. Bon steak haché frite sauce au bleu ou salade grecque ? Plutôt salade pour enchainer avec mon entrainement de boxe du soir. Après j’irai faire un petit tour dans mon spa pour la récupération. Ah ! Bah c’est bon c’est l’heure !

Je rentre chez moi plein d’entrain bien au clair dans mes projets personnels pour ce soir. Sur le bitume brulant un être en costume se déplace, au tac tac de ses bottes noires en cuir, tel le magicien joyeux à la plume enchanteresse.

Le trajet me semble toujours aussi long et monotone. Le même golden retriever devant chez le menuisier. Les mêmes personnes âgées inventant des vies quant à leurs enfants. La même bande de personne a trainé et interpellé les gens dans les rues (pas besoin de les décrire, en France se sont toujours les mêmes).

J’arrive devant chez moi. Pareil… Toujours les mêmes voisins vides sans sens s’occupant quotidiennement de la vie des autres. Oui ils avaient bien raison le XXI -ème siècle corresponds bien à une crise du sens. Pourquoi ils inscrivent tous sur leurs fronts « remplaçable » ? Bref chacun consomme sa vie comme il le souhaite. Oh merde non content de déblatérer du vent à longueur de journée ils se sont servis dans mon courrier… Encore une fois toujours les mêmes…

je tourne la clé. C’est bon le calvaire est terminé… Fuite d’évier. Par chance, je saisis mon plombier au vol qui passe comme par hasard avec un de mes tuyaux en main. Je passe la soirée à essorer le sol et à maudire le tic tac qui tourne si vite. Karma, qui sommes nous pour décider de l’allure que doit adopter ou non le temps ? En attendant les réparations je m’allonge sur le canapé un livre à la main (je commence la série Blackwater ) et je me laisse porter par la famille des Caskey à Perdido.

Ding !!! Bonne nouvelle ma cousine m’invite à aller prendre l’apéro chez elle avec une de ses amies. La soirée commence. Nous évoquons nos professions respectives, parlons des actualités, jouons à quelques jeux de société, commençons à picoler. On arrive à l’évocation de nos expériences insolites.

Soudain mes problèmes sont loin. Je remarque vraiment la morphologie de l’amie de ma cousine: elle a de long cheveux bruns, des yeux bleus et est plutôt grand et fine. Je ne vais pas m’en cacher elle m’attire. Genre vraiment. Mais là n’est pas le sujet bien que je sois libre. Et bien sur comme si deux chocs n’arrivaient jamais en même temps:

« Je dois m’éclipser pour 1h30 vous pouvez rester chez moi en attendant et continuer la soirée. Je suis vraiment désolé. Si vous êtes pressés ou que vous souhaitez rentrer je comprendrai. »

Elle est parti… Je demande à son amie si elle souhaite rentrer. Elle me réponds qu’elle a tout son temps en me souriant insistant son regard dans le mien. Elle m’explique que ça pourrait être l’occasion pour approfondir notre rencontre. Je lui demande une explication. Tentant de me plaquer contre le mur elle s’écroule sur moi manquant de force. Puis relevant les yeux vers moi elle place son doigt sur mes lèvres. Et soudain elle se colle à moi me prends la main la pose le long de sa fesse droite :  » J’en ai rêvé toute la soirée, ne gâche pas tout ». L’atmosphère se réchauffe. Je la saisis. Nous nous étreignions sur le bureau près du lit. Elle me supplie de la prendre vite pour bien en profiter avant que ma cousine revienne. Une fois collé elle s’agrippe à mon dos. Elle cri qu’elle me veut encore et encore. Elle passe ses mains le long de mes abdos (comme quoi je vois enfin l’avantage de pratiquer la boxe à part me prendre dérouillés) elle me veut me le fais savoir. Cette fois elle se met sur moi, elle veut mener l’étreinte. Exténué elle me demande de l’aider qu’elle me tout en elle. Elle cri. C’était long et pourtant si court. Le bruit des clés annonçait bel et bien la fin du plaisir.

Depuis lors, tout les soirs en tournant la clé je sais que derrière m’attends cette ravissante femme. Intelligente, entreprenante et séduisante je n’ai pas su résister. Depuis nous pratiquons l’apéro à deux.

Je me sentirais bien si, et seulement si, je le veux (vraiment)

Dev perso : mindset du bien être par la volonté

Bien sur, nous pouvons tous être heureux et considéré que nous sommes entrain de réussir notre vie. Tout n’est que choix. Nous choisissons qu’une épreuve nous affecte ou non. Tout cela est entre nos mains. Ou plutôt dans notre tête. Je ne suis pas pour la déresponsabilisation mais il faut reconnaitre que dans ce cas là la plupart du temps ce n’est pas de notre faute. En effet, cela est essentiellement dut à des logiciels que l’on a installé dans notre tête depuis tout petit. L’objectif de la démarche de la société était d’encourager la remise en question constante en pensant que cela ferait avancer les choses. Sauf qu’encore une fois comme il faut le rappeler tout le monde est différent. Donc quand déjà tout jeune des adultes assènent des vérités mâchées basé sur leurs propres échecs passés, forcément on se doute que l’objectif et d’obtenir une valorisation de soi par la dévalorisation de l’autre.

Vérité pour tous ceux qui veulent décider à votre place des chemins que vous allez emprunter: « Je ne suis pas ton reflet, ta vision est biaisé par le non surmontage de tes échecs passés »

Votre tête est votre sanctuaire il vous appartient de le laisser en libre d’accès ou de le verrouiller. Les rires et jugement concernant vos projets attestent bien souvent d’une peur inconsciente que vous réussissiez là où ils n’ont jamais réussi. Tenez vous à un projet qui vous tiens à cœur sans trop chambouler votre confort puis accomplissez le ! Cette vision couplée à cette méthode permet souvent de désengager les peurs et d’ouvrir les vannes de la réussite. De plus cela ne demande pas changement trop important risquant de déstabiliser la motivation.

Si ce problème d’auto dévalorisation persiste je conseil vivement de pratiquer la visualisation de son cerveau comme un royaumes et de vos projets/envies comme des trésors étant la seule richesse du royaume. Vous êtes la reine/le roi et défendez votre royaume des attaques d’un envahisseur fainéant seulement présent pour profiter de vous.

Merci à tous de m’avoir lu, j’espère que mon article vous aura plu si c’est le cas n’hésitez pas à vous abonner ( si ce n’est pas déjà fait ) pour participer à la vie du blog 🙂 Merci à vous vous êtes les meilleurs !

One Reply to “L’Etreinte”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :